Sandrine Marchetti commence le piano à l'âge de 8 ans, de manière instinctive, en écoutant et en rejouant à l'oreille des chansons et musique de films . Ce n'est que 4 ans plus tard qu'elle prend des cours de piano classique, et choisit quelques années plus tard de s'orienter vers le jazz avec Stephan Danenmuller, excellent pédagogue qui saura la mettre en confiance et lui transmettre une véritable passion pour cette musique.

Sandrine découvre une large palette de couleurs à travers l'harmonie, l'improvisation et la composition, et la musique devient à ce moment là une véritable moyen d'expression. Grâce aux encouragements de son professeur, elle poursuit ses études musicales au Conservatoire de Chambéry, où elle apprend l'harmonie et l'arrangement avec l'excellent musicien et arrangeur Pierre Drevet et obtient son D.E.M Jazz.

A cette époque, Sandrine est  à l'initiative de différents projets tels que le sextet Noyaa, le quintet Big Fish et le trio Trismus, groupes dans lesquels elle est co-leadeuse, compositrice et arrangeuse et avec lesquels elle se produit régulièrement en région Rhône-Alpes au sein de plusieurs clubs et festivals  (Péristyle de Lyon, Savoie d'Jazz Festival, Jazz à Vienne, Un doua de Jazz, Jazz club de Chambéry, Hot club de Lyon, Périscope). Elle intègre également au même moment le collectif POLYCARPE à Lyon, qui lui donne l'opportunité de rencontrer et de jouer avec d'excellents musiciens tels que Stéphane Foucher, Basile Mouton, Eric Prost, Andy Baron, Florent Nisse,  Jon Boutellier, Jean Joly, Ben Guyot, Malcolm Potter.

En 2007 elle est admise au concours d'entrée du département jazz du C.N.S.M de Paris. Elle décide donc de s'installer à Paris où elle étudie avec Riccardo Del Fra, François Théberge, Glenn Ferris, Hervé Sellin, Patrick Moutal, excellents musiciens et professeurs exigeants avec qui elle apprendra une certaine discipline et rigueur, notamment au niveau de l'arrangement (écriture pour Nonets, Big-Bands, Orchestre Symphonique). Grâce au soutien  de Riccardo Del Fra, elle a l'opportunité de composer pour la pièce de Théâtre "A l'ombre" écrite par Pauline Sales, et mise en scène par Philippe Delaigue, pièce qui sera jouée dans de nombreux théâtres nationaux en France. Son entrée au C.N.S.M et sa venue à Paris lui permetent d'étudier avec de grands musiciens (Wynton Marsalis, Bill Carrothers, Fred Hersch, Jeff Ballard, Larry Grenadier, Billy Hart...) et de se produire avec des musiciens de la scène jazz parisienne (Anne Paceo, Matteo Bortone, Romain Cuoq, Fred Borey, Fred Pasqua, Pierre Perchaud, Antonin Tri-Hoang, Michael Cheret, Manu Domergue, Loïs Le Van ...)

En 2010, elle obtient le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien avec mention très bien au C.N.S.M.D.P.

Entre 2011 et 2014, Sandrine compose et joue  régulièrement des accompagnements de films et court-métrages muets à l'Auditorium du Musée d'Orsay, le lien entre la musique et l'image étant pour elle une réelle source d'inspiration et de liberté. Elle est également arrangeuse, et arrange notamment  "Sur le Fil" pour le premier album du groupe LIFT, "Ivy Said" et "Are We the Unknown" pour le premier album de Loïs Le van, "Over the rainbow" pour le "Amazing Keystone Big Band",  "Souffle" pour le big band du C.N.S.M.D.P, le projet du chanteur brésilien Ivo Correia, et une partie du nouvel album en Big Band de Loïs Le Van "Rendez Vous à L'ovyne"

Elle monte ensuite son propre quartet (Saxophone : Romain Cuoq, Contrebasse : Matteo Bortone, Batterie : Anne Paceo), intègre le sextet de Loïs Le Van, chanteur avec lequel elle co-écrit le duo de poésie en musique "les Yeux de Berthe" .

En 2019-2020 elle intègre le trio VIND (avec Paul Jarret et Loïs Le Van), et TROUBADOURS (dernier projet de Sylvain Rifflet avec Benjamin Flament, Verneri Pohjola)

© 2013 Sandrine Marchetti /marchetti.sandrine@gmail.com/ Photo de Emmanuelle Ales